Comment choisir son thérapeute ?

Sur quels critères se baser ?

La formation reçue est un des premiers critères à prendre en compte. Pour soigner, il faut pouvoir comprendre, l’être humain étant complexe, il est nécessaire que le thérapeute soit solidement formé. La meilleure volonté du monde ne se substituera jamais à l’acquisition des bases théoriques indispensables à une prise en charge thérapeutique de qualité.

Paradoxalement, il faut aussi garder à l’esprit que le nombre d’années d’études effectué ne pourra jamais prédire de l’efficacité d’un thérapeute . Le docteur Jacques Lecomte nous dit à ce sujet :

« L’étiquette psychologue ou psychiatre semble constituer un sésame absolu (…). Certains estiment que le fait d’avoir suivi une formation pendant plusieurs années procure automatiquement à quelqu’un la compétente pertinente pour aider toute personne qui vient consulter. C’est évidemment faux car il existe de bons et de mauvais psys. Ce propos est d’une telle banalité que je suis presque gêné de l’écrire »

ECOUTEZ VOUS ! Votre intuition vous donnera la réponse, reste à l’écouter …

Choisissez un professionnel qui vous inspire confiance, qui ne vous juge pas et ce quoi que vous lui disiez, c’est important. 

Pour ce qui est du « mauvais psy » voici quelques éléments qui devraient vous alerter :

  • Il parle beaucoup (trop) de lui même et de sa vie privée,
  • Il sous entend plus ou moins directement que les traitements médicamenteux sont inefficaces alors qu’il n’est pas médecin
  • Il manque d’empathie, il émet des jugements (sur vos précédentes thérapies ou sur vos choix de vie par exemple), il vous conseille de façon trop insistante.

Les premières séances servent (notamment) à prendre contact et à faire connaissance, vous êtes de libre de poursuivre ou pas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *