A propos de la transmission de l’attachement insecure


Transmission de l’attachement insecure et position défensive

« Il apparaît que ce n’est pas la nature du vécu des parents qui prédirait le type d’attachement de l’enfant mais plutôt l’importance de leur position défensive. Les comportements défensifs que certains parents ont à l’égard de leurs enfants en situation de stress ou de demande affective, trouvent leur origine dans leurs propres stratégies défensives » P.Fonagy


En effet, les défauts de réponse de la mère à l’égard des besoins de son enfant proviennent très souvent de ses propres défenses contre la reconnaissance et la compréhension d’affects négatifs en elle-même. Contre son propre déni. Le déni de ses émotions négatives (sa souffrance ) qui ni acceptées, ni intégrées, lui font rejeter les besoins de son enfant et rejouer parfois de vieux schémas de violence.

Puisque la mère, ou le père, tient de tout son être ses souffrances à l’abri, il est en grande difficultés lorsque son enfant le sollicite. Être accordé, être dans l’empathie, suggère d’être soi même connecté à sa vie émotionnelle. Quand le parent l’a fuit, il va rejeter, les demandes de son enfant pour éviter l’émergence en lui de souffrance qu’il est souvent incapable de gérer calmement. Cette position que l’on appelle position défensive est fortement corrélée aux troubles de l’attachement de certains enfants.

Ceci étant, la transmission de l’attachement insecure, peut durer longtemps et sur plusieurs générations : L’enfant que vous étiez a souffert de rejet, une fois devenu adulte, vous rejetez les besoins de votre enfant ,votre enfant va rejeter les émotions de ses enfants et etc …

Mais attention, il faut toujours garder à l’esprit qu’il n’y a pas de déterminisme familial. La transmission de l’attachement insecure peut cesser, sans thérapie ou avec mais jamais sans prise de conscience de sa propre souffrance car c’est elle qui va faire contrepoids à la position défensive et permettre le développement de l’empathie pour soi même et pour son enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.